Les brasseries célèbres dans le monde

ratebeerLa bière est une boisson universelle ! Ce n’est pas étonnant si chaque année, les experts font le classement des meilleures brasseries du monde, et décernent à la fin du mois de janvier, un prix internationalement apprécié, le « RateBeer ». Cette distinction est attribuée aux entreprises qui ont su se démarquer du lot au cours de l’année précédente. Le classement est réalisé en appliquant une procédure basée sur dix critères pondérés et des facteurs de performance.

Si on examine le classement de 2015 jusqu’à la dixième place, on remarque que comme d’habitude les États-Unis viennent en tête de liste avec deux établissements, l’un dans l’État du Vermont et l’autre en Californie. La Belgique occupe la troisième place. Ensuite, les États-Unis reprennent la main en raflant les places suivantes. Le Danemark est classé 15e et la Hongrie 18e.

Sans s’arrêter à ce classement, l’examen de la question sous un angle commercial révèle que l’activité est concentrée entre quelques opérateurs de renommée mondiale. En 2012, l’entreprise belge Anheuser-Busch InBev a réalisé un chiffre d’affaires de 29 milliards d’euros, suivi par la société britannique SABMiller avec 25,42 milliards d’euros, puis le néerlandais Heineken qui a réalisé un chiffre d’affaires de 18,4 milliards d’euros et le danois Carlsberg dont le chiffre d’affaires a atteint 9 milliards d’euros. Ces entreprises produisent presque la moitié de la bière mondiale et contrôlent à elles seules un peu plus de 800 marques.

Ce n’est pas très étonnant, car la bière c’est surtout une affaire de tradition, sinon de famille. La création de Heineken remonte à 1873, mais en fait elle a hérité d’une brasserie qui datait de 1592. Carlsberg a été construite en 1847 par un entrepreneur issu lui-même d’une famille de brasseurs. Et si on examine le cas de Anheuser-Busch InBev, on s’aperçoit qu’en réalité cette entreprise remonte à la brasserie Den Hoorn de Louvain, c’est-à-dire au 14e siècle (1366).